[Le restaurant de l’hôtel Panache ouvre ses portes !]

Qu’apprécie-t-on à la table d’un hôtel ?

Sur la question, les sœurs Levha semblent intarissables. Bien avant d’ouvrir Le Servan puis Double Dragon, elles ont arpenté les restaurants d’hôtel, avec leurs parents.

 

Cette énergie, Adrien Gloaguen la partage. Mieux, il la revendique. « L’histoire et surtout l’élan des Faubourgs m’ont convaincu de reprendre cet immeuble d’angle », explique le trentenaire, également propriétaire du Paradis, du Bienvenue et du Beaurepaire. « Il me paraissait nécessaire de créer un lieu de vie qui rende davantage compte de ce dynamisme. »

 

Aujourd’hui, l’hôtel bouillonne au rythme des allées et venues d’une clientèle aussi bohème que business. Demain, son café nouvelle vague attirera tout autant les foules. Pour son « club » coupé au cordeau, au poulet croustillant. « Un bijou de sandwich ! » prévient Tatiana Levha. Pour ses huîtres Fines de Claire au citron, coriandre et poudre de riz, pour sa « noodle soup » à la poitrine de cochon, pour son curry de légumes jaunes et riz soyeux, pour son tartare de bœuf au piment, cacahuètes et pommes pailles… À cette carte unique exécutée par Oscar Rainaldo, ex-Le Servan, s’ajoute une sélection de vins natures choisis. Sans parler du généreux buffet du petit-déjeuner, en chaud et froid.

 

Une adresse de passage donc, conçue pour être « éclectique », « internationale », « festive », « vivante »… : Le Café Panache.

 

Café Panache, 1 Rue Geoffroy-Marie, 75009 Paris